Plage de septembre

Texte extrait du recueil “éMerveillement” 2012

 

Plages de septembre

Il pleut du soleil sur les plages de septembre où juste avant l’hiver s’y dorent les seniors…

J’ouvre les yeux

Et comme hier

Et avant-hier

Et tous les jours,

Le soleil resplendit dans le ciel du Midi,

Eclaboussant le sable,

Éclaboussant mon corps,

Éclaboussant ma vie !

 

Il pleut du soleil sur les plages de septembre,

Une pluie étincelante, lumineuse,

Qui lave, blanchit, éclaircit ;

Des seilles de soleil qui inondent les berges,

Métallisent la mer,

Galvanisent les cieux et purifient mon cœur.

 

Il pleut du soleil sur les plages de septembre,

Des averses de lumière, douces, chaudes,

Qui se déversent à flot sur les corps fatigués,

Les vivifiant, les réchauffant ;

Des ondées bénéfiques qui guérissent et apaisent,

Régénérant les âmes, consolidant les os.

 

Il pleut du soleil sur les plages de septembre

Où juste avant l’hiver s’y dorent les seniors,

Offrant leurs corps flétris aux rayons bienveillants

Qui sous cette caresse oublient le temps qui passe.

Il pleut du soleil sur leurs chairs amincies,

Leur peau fragilisée par des milliers d’étreintes,

Tatouée de baisers, étoilée d’expériences,

Qui dans cette lumière se lisse et se détend. 

 

Il pleut du soleil sur les plages de septembre,

Et j’en rempli mon cœur,

Car pareille aux seniors qui vont vers le couchant

En laissant sur le sable la trace de leur vie,

Je veux avant l’hiver faire provision de joie

Et voir brûler en moi le feu de l’existence…

 

 

© Catherine Gaillard-Sarron 2012