Poésie

Pressurer les mots pour en extraire l’essence : le fluide essentiel!

Le romancier révèle un monde, le poète en crée un. Gilbert Cesbron

Un poète est un monde enfermé dans un homme. Victor Hugo

Point n’est besoin d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer. Guillaume d'Orange

Écrire des vers à vingt ans, c'est avoir vingt ans. En écrire à quarante, c'est être poète. Francis Caro

La vie du poète est celle de tous. Gérard de Nerval

Penser, voilà le triomphe vrai de l'âme. V. Hugo

Vivre, c'est avoir la conscience d'être. V. Hugo

La pensée est le labeur de l'intelligence, la rêverie en est la volupté. V. Hugo

Pour l'esprit, être en travail, c'est être en extase. Victor Hugo

N’imitez rien ni personne. Un lion qui copie un lion devient un singe. Victor Hugo

Créer c'est se souvenir . Victor Hugo

Vous voulez la paix : créez l'amour. Victor Hugo

Dieu est derrière tout, mais tout cache Dieu. Victor Hugo

Publier un livre de poésie, c’est comme jeter un pétale de rose au fond du Grand Canyon et attendre l’écho.

Don Marquis

Beaucoup écrivent de la poésie
Quelques uns en lisent
Peu en achètent
Personne ne veut la publier
Mais tous sont poètes
La plupart l’ignorent…

La poésie est un espace en friche, indompté, méconnu, non reconnu, inutile pour certains, indispensable à la plupart. Un espace extraordinaire où les émotions, les ressentis et les sentiments peuvent s’exprimer en toute liberté. Et qu’importe si cet espace est dédaigné, incompris, moqué souvent, car il représente un moyen d’évasion et d’affranchissement incomparable aux yeux et aux esprits de tous ceux qui l’explorent et s’y aventurent. Cet espace leur appartient ! Ils se l’approprient par les mots, les images, les métaphores et chaque poète y règne en souverain.

Je ne fais pas exception à la règle et si mes recueils de poèmes ne trouvent pas d’éditeurs, ils n’ont rien d’illégitimes. J’assume totalement mes écrits. Nul besoin d’un éditeur pour reconnaître ce travail « naturel » dont je prends soin avec amour.

C’est pourquoi, ne cherchez pas les maisons d’édition pour ma poésie. Il n’y en a pas ! Mes recueils de poèmes comme mes gâteaux sont faits maison !

La poésie n’est pas un produit de l’économie, elle est un produit de l’âme. Elle est le miel de l’âme. Un miel composé de toutes les émotions butinées par les poètes du monde entier. Un miel doux-amer, peut-être, mais un miel biologique issu de culture humaine que je vous encourage à déguster sans tarder car, à l’ère d’Amazon et de Monsanto, les poètes comme les abeilles sont en voie de disparition et leur miel avec…

Non, la poésie n’est pas un produit de l’économie mais est un produit de l’âme, et le dédain dont elle fait l’objet, finalement, lui permet, peut-être d’échapper à la logique mercantile du profit et de rester libre tout en nous délivrant par le pouvoir de ses mots…

Il n’y a pas de vent favorable pour le bateau qui ne connaît pas son port…

Sénéque

 

La persévérance

 

Elle est dans chaque pas, chaque effort, chaque défi,
Inscrite en filigrane dans les jours de ma vie.
Elle me guide, rassurante de constance,
Dans la droite ligne de mes espérances.
Force s’il en est, elle me protège de l’ennui
Me donnant le courage d’affronter l’ennemi ;
Ancrée jusque dans mon âme elle me nourrit
De son espoir, de ses rêves, de son infini,
M’offrant le soutien de son appui solide
Dans la joie comme dans la détresse sordide.
Elle est dans chaque instant, dans chaque pensée,
Habitant mon esprit de sa continuité,
Insufflant à ma vie, quand se brisent les rêves,
L’étincelle suprême qui permet sa relève.
Elle est ma force profonde, ma sécurité
Et si le monde est fou, moi, je sais où aller,
En accord avec elle je vole sur ses ailes,
Blottie sous son égide, confiante en ses appels,
Suivant obstinément depuis le premier jour
Ce que mon cœur attend sûrement depuis toujours…

 

Point n’est besoin d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer.
Guillaume d’orange

 

Un poème

 

…est un tableau mental, une musique intérieure, un concentré d’émotions. Le poème est l’écume de l’âme… le don d’un être à ses semblables et au monde dont il témoigne. Il résonne parfois longtemps au cœur de l’âme qui l’accueille, la faisant vibrer avec le Mystère qui sous-tend l’Univers.

Un poème est un composé hétérogène qui modifie, influence ou transforme la perception de celui qui le lit. C’est une alchimie étrange entre le poète et le lecteur qui, lorsqu’elle fonctionne, les unit dans une émotion commune, leur révélant à tous les deux des évidences qui leur échappaient.

Le poème est une grâce qui permet de toucher du doigt l’esprit d’un autre, d’entrer dans son sanctuaire privé, son intimité intérieure. Le poème se ressent. Il est inexplicable. C’est un dévoilement, une vision particulière du monde à travers un regard singulier et unique : celui du poète. Un être capable de percevoir l’invisible, de le sentir et de le traduire avec des mots, images ou métaphores qui n’appartiennent qu’à lui. Un être capable de recevoir et de ressentir l’énergie et la beauté de la nature et de la faire résonner grâce à ses allitérations, rimes et autres consonances.

La vie du poète est celle de tousGérard de Nerval

Le poète écrit pour se découvrir et découvrir le monde, visible et invisible. Il tend vers une Vérité qu’il pressent, puisant dans l’Absolu pour y parvenir. Car la poésie l’aide à vivre, en ce sens qu’elle libère des émotions vraies qui lui permettent de se connecter au plus près de son âme. Elle est une sorte de révélateur qui, partant du particulier, donne à voir aux êtres l’universalité contenue en chacun d’eux.

Elle a le pouvoir de relier les gens entre eux, de les accorder et de les faire vibrer.

Écrire c’est parler en silence 

Le poète écrit ce qui n’est pas dit, pas vu, pas entendu. Il parle en silence, partageant son ressenti avec une feuille qui, le moment venu, comme la feuille de l’arbre se détache de la branche pour aller enrichir la terre de sa matière, se détachera de lui et s’en ira nourrir de sa substance la conscience et la mémoire du monde. Le poète est un intermédiaire entre le visible et l’invisible, entre le dicible et l’indicible, un passeur entre la beauté et l’âme, un interprète de la nature, des sentiments.

On pourrait ainsi aligner sans fin les images car ces images, justement, sont la langue qu’utilise le poète pour exprimer son ressenti face à la beauté ou la laideur du monde.

 Un poème? C’est dire plus avec moins ! 

Et pourtant, l’essentiel d’un poème est plus dans ce qui est tu que dans ce qui est révélé.

C’est là tout le mystère d’un poème : il contient l’essence même de l’être. Et cet être lui-même n’a pas toujours conscience de la part qu’il dévoile. En ce sens, quel qu’il soit, un poème est beau, et pur, et authentique, car il est l’empreinte d’une âme en recherche d’elle-même.

L’art, c’est le reflet que renvoie l’âme humaine éblouie de la splendeur du beau. Victor Hugo

J’invite vivement mon entourage à lire les ouvrages ou à écouter les poèmes de Catherine Gaillard-Sarron, sa voix est mélodieuse, sa plume est harmonieuse et nous invite à visiter un monde de richesses intérieures reflétant les thèmes de la vie dont nous sommes tous témoins. Sa beauté en tant que femme révèle l’élégance de son âme animée par sa flamme intérieure pour exprimer la fragrance des mots dont elle seule a l’alchimie de les assembler pour nous procurer la juste émotion.

C’est une belle personne et je suis ravie de la connaître. Je lui souhaite plein succès personnel et professionnel. Au plaisir d’une prochaine rencontre, d’une prochaine lecture.

Josiane Meyer 21.11.2016

Témoignages
Josiane Meyer 2.11.16

J’invite vivement mon entourage à lire les ouvrages ou à écouter les poèmes de Catherine Gaillard-Sarron, sa voix est mélodieuse, sa plume est harmonieuse et nous invite à visiter un monde de richesses intérieures reflétant les thèmes de la vie dont nous sommes tous témoins. Sa beauté en tant que femme révèle l’élégance de son âme animée par sa flamme intérieure pour exprimer la fragrance des mots dont elle seule a l’alchimie de les assembler pour nous procurer la juste émotion.

C’est une belle personne et je suis ravie de la connaître. Je lui souhaite plein succès personnel et professionnel. Au plaisir d’une prochaine rencontre, d’une prochaine lecture. Josiane

Edgar et Anny Blasi 12.06.15

Bonjour,

Quel merveilleux poème!  Ce vaisseau immobile…

Avec mon épouse, nous avons beaucoup apprécié ses mots, ses rimes et ses idées qui coulent plein de fluidité comme l’eau de source ; on est transporté dans un milieu où la frontière entre la fiction et le réel est bien mince. Donc, un poème très agréable à lire et à relire. Nous tenons à vous remercier beaucoup d’avoir pensé à nous, ainsi que de toute votre gentillesse.

Toutes nos salutations amicales. Edgar

Marie-José Bouleran 11.06.15

Bonjour, j’ai assisté à la soirée poésie à la salle Pétrarque en Mai où vous nous avez présenté vos poèmes que j’ai beaucoup aimés. Je n’ai pu rester jusqu’à la fin car il était tard, je n’ai pas  parlé avec vous et le regrette. Pouvez-vous me dire comment je peux me procurer ces poèmes que j’aimerai relire. Et pouvez-vous me prévenir quand vous revenez dans notre région pour que je puisse de nouveau vous écouter (oralement c’est encore mieux). Merci d’avance de me donner ces renseignements.

Je vous souhaite un bon été poétique.

Jean-Marie Leclercq 11.6.15

Bonjour Catherine,

 « Tous mes compliments pour toute ton activité, tes recueils et ton interactivité. En te lisant tout est gratifiant et tellement remarquable. Je remercie la vie qui m’a mis en contact avec toi et surtout avec toute ta ferveur poétique sans oublier ta générosité au contact des autres. Sans doute un grand moment de bonheur  » d’être » que fut le 6 juin. Tu as confié ta vie à ton œuvre, secret lié de toute façon  » au monstre intime », à la profondeur insondable que tu es. Ta poésie nous enseigne à contenir nos doutes jusqu’à les réfléchir dans tes interventions qui, sans les dénaturer, les consomme et les consume dans le feu des figures, pour le subtil et caressant dialogue tout feu tout flamme. Tes traces, oui, toutes tes traces sont belles, ce bouquet indestructible, que nos yeux endormis ramasseront dans les catégories secrètes. C’est ce qui permet d’être au monde dans tout pays. »

Jean-Marie

Isabelle chabanel 30.01.13

Merci Catherine. Toujours beaucoup de plaisir à lire tes poèmes où ta sensibilité éclate dans la simplicité des mots.
Je t’embrasse. Isabelle

Ariane Péclard 28.01.13

J’écoute et m’émerveille de ta poésie et des accompagnements musicaux. Très beau !
Merci Catherine. Quel talent et quelle sensibilité qui flirte avec l’universalité. J’adore.
Je te souhaite ainsi qu’à tes proches une année merveilleuse.
Merci !
Au plaisir de te revoir.
Ariane

Claude 25.01.13

C’est Catherine qui est importante ainsi que tout ce qu’elle dit !
Un voyage à travers les divers « pays » de son site d’un abord simple et très sympathique nous permet de découvrir…
des perles, des bijoux de nouvelles,
la puissance des mots et souvent la douceur de ses poèmes, ce coup d’oeil de photographe,et ses talents d’artiste, bref, tous les éléments d’une œuvre splendide qui ne demande qu’à être connue et reconnue.
C’est un extraordinaire travail, je suis fier de toi…
Claude

Pascale Faivre 24.01.13

Je viens de découvrir ton site et je suis complètement émerveillée par autant de travail. Après tant d’années à te chercher, tu as enfin trouver ton chemin….bravo, c’est une magnifique réussite. Il te te reste qu’à continuer sur cette magnifique voie et je sais que les personnes qui te sont proches vont t’y accompagner avec amour
Bien affectueusement.

Marianne Charlotte Mylonas-Svikovsky 19.01.13

Bonjour Catherine,
Je vous félicite de vos nouvelles et belles réalisations. Vous avez un site magnifique que j’ai parcouru attentivement et j’aime beaucoup votre façon de vous présenter et de parler de votre poésie. Effectivement, il faut avoir quelque chose à dire …
Le succès ne saurait tarder et je vous le souhaite de tout coeur.
Je mesure l’investissement personnel, plaisir mais aussi travail qu’il nécessite.
Avec mes meilleurs voeux et cordiales salutations,
Marlo

Témoignages
Fabien Siegert 16.07.12

Bonjour Catherine,
Comment allez-vous ?
J’étais dans l’assistance ce vendredi à Beausobre.
Jean-Paul était un ami de longue date, pour lequel j’ai une immense estime.
J’ai vraiment apprécié l’hommage que vous lui avez rendu durant la cérémonie.
Je vous souhaite un excellent été.
Fabien

Christophe Jufer 24.05.12

Bonsoir, J’ai beaucoup aimé votre poésie intitulée « Une dernière fois ». Elle est très touchante.
A bientôt

Raphaël Heyer 10.02.11

Bonjour, Suite au bonheur de votre rencontre hier soir au Sycomore, je suis allé visiter votre site web, butinant de poème en poème, de page en page, à l’écoute de « Drôles d’histoires »… J’en sors décidément convaincu par l’oeuvre comme par la personne, et ne remercierai jamais assez votre époux de vous avoir donné la parole ultime qui clôtura la soirée, un joyau.
Je vais désormais, patiemment et avec grand plaisir, découvrir plus en profondeur votre progéniture littéraire à la manière dont les abeilles font le miel.
Je vous remercie pour votre attention et vous souhaite une très belle fin d’hiver, en lui confiant l’espoir de vous revoir tantôt.
Bien à vous.

Rosette Poletti 9.11.20

Vos poèmes sont magnifiques, j’avais aussi beaucoup apprécié votre petit opuscule. Je vous félicite pour ces beaux textes et bonne route sur le chemin de cette créativité. Amicalement,
Rosette Poletti.

Emmanuelle Mareine 10.03.10

Bonjour Catherine, juste quelques mots pour te dire que c’est la 1ère fois que je viens sur ton site. J’ai retrouvé, par hasard, un dépliant que j’avais mis de côté où il était question d’un livre, il y avait ton nom… je m’étais dit que je voulais le commander… et désolée mais je ne l’ai jamais fait. Et puis, ce matin….pourquoi ce matin ? j’ai pensé à toi, j’ai jeté un coup d’oeil. D’abord je suis tombée sur une comédienne qui porte ton nom mais ce n’est pas toi et j’ai insisté… C’est beau Catherine ce que tu écris, j’en suis tout émue. A bientôt j’espère

Marie-Paule Monnet 21.03.08

Je viens me réchauffer le coeur en me plongeant dans cette poésie, si belle et si douce, elle m’envahie d’une incroyable paix et sérénité, telle une goutte d’eau glissant sur une vitre, si limpide mais toutefois si fragile.
Continuez cathie à me faire rêver. Marie-paule

Claude 18.10.07

C’est un immense plaisir pour moi de te présenter mes chaleureuses félicitations pour l’obtention de ces magnifiques et mérités prix que tu viens de glaner à Montmélian. Je souhaite très très fort que ces nouvelles consécrations ne soient que les prémices de ton « envol » littéraire. Tu le mérites tant! Bisous chaleureux!
Un admirateur et amoureux de cette belle et talentueuse écrivaine. Claude « Français »

Anny Guarrigue 4.10.12

Bonjour, Permettez-moi de vous appeler Cathy.
Merci pour cet après-midi du 4 Octobre, les Nouvelles et Poèmes que j’ai écouté religieusement me font encore rêver ce matin et j’espère encore d’autres …
Je souhaite maintenant pouvoir vous trouver au salon du livre et Librairie spécialisée.
Bonnes vacances.
Anny

Sylvie 14.05.07

Chère Catherine, c’est émerveillée dès l’ouverture de ton site que je t’ écris spontanément….. Sans te connaître j’avais déjà recopié le poème sur Graziella et c’est au Moulin Blanc que nous venons de déjeuner ensemble… Toi, ton  époux, une autre poétesse, et d’autres personnes encore…… Alors après ce moment de partage d’idées où nous étions tous sur la même longueur d’onde avec des personnalités différentes et bien trempées c’est « Grâce à Graziella » que ce moment a pu exister….. Comme tu le dis il faut des artistes et il faut des personnes pour les comprendre, les aimer  et les faire se rencontrer….. pour  raviver sans cesse la flamme de la transmission, de l’amour  de la Vie, de la terre et des Autres…..
Oui émerveillée je suis devant ce site, il y a des êtres qui nous rendent meilleurs, des lectures, des oeuvres aussi… et au premier coup d’oeil sans goût de la flatterie mais du fond de coeur ce site sa présentation les couleurs en plus de *sa Consistance* me charme…. Je prendrais de temps à autre un moment pour me promener mais dès maintenant je le cite comme site chéri sans courtoisie juste parce qu’il le mérite…..
A très bientôt pour continuer cet échange et pour réécouter le poème accompagné du son harmonique : heureusement tout n’est pas dit  en deux heures : juste le temps de donner envie.

Sylvie

Mes livres sont disponibles en eBooks

Cliquez sur les boutons pour y accéder.

Vous souhaitez commander un livre papier?