La célébration de la fête

Pourquoi faire la fête?

Pourquoi déployer en son nom autant d’énergie, d’argent, de temps ? Qu’apporte-t-elle ? Aux autres ? À soi ?

Créer apporte de l’énergie et génère de la force donc créer des relations en engendre aussi. Mais créer des relations c’est surtout chercher à faire naître de l’amour là où n’existe que l’indifférence. Et manifester la volonté de réunir, de rassembler, d’organiser une fête, c’est devenir l’artisan d’un dessein plus universel : celui de faire tourner l’amour, dans sa famille, dans la société. C’est privilégier la relation, la porter entre tous et s’en sentir responsable. L’amour est salvateur et comprendre cela c’est tout simplement contribuer au maintien de l’équilibre et de l’harmonie dans le monde.

Ainsi, pour moi, la fête est à l’image de la vie, et à l’instar de la vie qui pour donner du fruit a besoin d’une rencontre et d’amour, la fête requiert également la rencontre et l’amour pour créer du fruit : la réunion de plusieurs cœurs qui battant de concert ne veulent plus qu’être un… comme l’enfant naît de l’amour de ses parents.

Faire la fête, réunir sa famille et ses amis, c’est donc participer à une fête plus grande : celle de la vie ! car célébrer l’amour c’est célébrer la vie même ! Et l’amour, quel qu’il soit, est une énergie formidable, incomparable, qui nourrit et fortifie toutes les relations. Tout ce qui est donné en son nom fructifie et ne sera pas repris. L’amour fait fleurir la joie.

C’est pourquoi il ne faut négliger aucune occasion d’aimer et ne pas hésiter à planter, toutes les fois que cela est possible, des graines d’amour autour de soi. Profondes et solides seront alors les racines qui vous relieront à ceux que vous aimez et à la vie, nourrissant vos relations et vous protégeant de la solitude.

Regrouper ceux qu’on aime autour de soi, c’est comprendre que nous avons besoin les uns des autres et qu’en nous aimant les uns les autres nous générons une énergie puissante, salvatrice et pacificatrice qui rejaillit sur chacun de nous et nous entraîne dans un mouvement dont la finalité même nous échappe. Car réunir, n’est-ce pas unir autour ? N’est-ce pas tendre vers l’Unité même !

Aimer, il n’y a rien de plus beau ! dit la chanson. Aujourd’hui, je sais que c’est vrai. Je l’ai appris de la vie. Parents, frères, sœurs, mari, enfants, famille, amis, autant de cœurs à aimer, autant d’occasions de donner et de recevoir amour, affection et amitié.

En vérité, rassembler ceux qu’on aime pour un repas, c’est convier l’amour à sa table : c’est créer les conditions favorables à son épanouissement et à celui de chacun des convives. C’est devenir le véhicule d’un flux extraordinaire et choisir de le faire circuler entre tous dans un désir de communion ! Ainsi, faire la fête, c’est contribuer au maintien et au développement des conditions favorables à l’amour, et l’affection et l’amitié qu’on y déploie viennent alimenter ce creuset universel où se nourrit toute existence et où se joue l’essentiel. Car sans amour, pas de vie ! Et sans les autres pas d’amour, pas d’amitié, pas de relations !

Tout est lié. Tout est mouvement ! Un grand et beau mouvement que je vois comme une spirale ascendante entraînée par le souffle et l’énergie de l’Amour. Toujours lui !

Mais existe-t-il autre chose qui soit vraiment plus important ?

 Texte publié dans le recueil Es-Tu là… 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *