Poème extrait du CD « La musique des mots ».

 

J’ai rêvé…

J’ai rêvé d’une terre où les hommes s’aimaient où libérés des fers tous ensemble ils chantaient…

J’ai rêvé d’une terre où les hommes s’aimaient

Où libérés des fers tous ensemble ils chantaient

J’ai rêvé d’une terre où l’amour triomphait

Où devenus des frères tous en paix ils vivaient

 

J’ai rêvé cette terre comme un nouvel Eden

Débarrassé des guerres, des misères et des haines,

Où le chant des oiseaux remplaçait les canons

Où les coups de bâton ne brisaient plus les dos

 

J’ai rêvé cette terre comme un Eldorado

Où tous enfin égaux, s’estompaient les frontières,

Où l’argent des canons ressuscitait la vie

Où toutes les nations en respectaient le prix

 

J’ai rêvé cette terre comme un divin tableau

Où noirs et blancs de peau brillaient dans la lumière

Où les couleurs du monde dansaient main dans la main

Où s’étalait demain au milieu des colombes

 

J’ai rêvé cette terre comme une symphonie

Où amour et passion dirigeaient l’Univers

Où tous en harmonie s’écoutaient sans efforts

Où les cœurs en accord vibraient à l’unisson

 

J’ai rêvé cette terre comme un ardent poème

Où des pieds par milliards en composaient les stances

Où des voix par milliards en scandaient l’espérance

Où la force des vers était l’arme suprême

 

J’ai rêvé d’une terre où les hommes s’aimaient

Où libérés des fers tous ensemble ils chantaient

J’ai rêvé d’une terre où l’amour triomphait

Où devenus des frères dans la paix ils vivaient.

 

 

© Catherine Gaillard-Sarron 23.03.2006
Poème extrait du CD « La musique des mots  » 2008.