Grandir

Poème inédit

 

“Devenir, c’est grandir, et grandir, c’est si difficile quand l’enfance est si facile !”

Grandir

Devenir c’est grandir et grandir,

C’est si difficile quand l’enfance est si facile !

Grandir c’est regarder l’avenir

Et laissez derrière soi ce doux cocon où il faisait si bon !

Où chaque question avait sa réponse

Et chaque bêtise sa semonce.

 

Grandir, c’est renoncer à enfouir son visage en larmes

Dans les bras d’une mère qui s’alarme,

C’est quitter la sécurité sans savoir se rassurer,

C’est aller vers l’inconnu et se sentir perdu,

C’est se débrouiller avec un cœur d’enfant

Qui quelques fois n’est jamais grand !

 

Grandir, c’est faire connaissance,

Au moment de son adolescence,

De la fragilité extrême de son cœur

Qui s’écorche et saigne au moindre heurt,

C’est affronter plein d’anxiété

Son changement d’identité,

Tenter de l’apprivoiser

Et apprendre à s’aimer,

C’est constater avec souffrance

Que le nouveau décor

Qui a pris place sur votre corps,

A jamais en a chassé l’enfance.

 

Grandir, c’est se sentir vulnérable et sans coquille,

Exposé nu sur la place de la vie,

C’est accorder trop d’importance

A des regards sans importance,

C’est cesser de voir dans son miroir

Sa véritable histoire

Et se conformer, sans même y croire,

A des croyances illusoires,

C’est apprendre dans la douleur

Toutes ces choses qui font peur.

 

Grandir, c’est avoir suffisamment confiance en soi

Pour se sentir libre et ne plus douter de ses choix,

C’est découvrir dans l’amour

Un visage que l’on attend depuis toujours,

C’est aller vers lui avec espoir

Et de toutes ses forces y croire,

C’est apprendre du désespoir

Et l’intégrer à son histoire.

 

Grandir, c’est apprécier chaque instant

Comme un unique présent,

C’est aimer la vie à l’infini,

Et savoir en récolter les fruits.

 

Grandir, c’est enfin se regarder vieillir

Et savoir qu’il faut mourir !

 

 

© Catherine Gaillard-Sarron 14.6.98
Poème extrait du recueil « À mots découverts » 2002