Un, deux, trépas

Poème inédit

 

Un, deux, trépas

Quelques pas d’une valse tragique. Celle du temps qui passe, celle du temps qui tasse, celle du temps qui lasse…

Un pas, deux pas, trois,
Encore un peut-être
Un pas de plus, de plus…
Vers quoi au juste ?
La vie ou la mort !
Un pas, deux pas, trois !
Quelques pas d’une valse tragique,
Celle du temps qui passe,
Celle du temps qui tasse,
Celle du temps qui lasse.
Un pas après l’autre,
De plus en plus difficilement,
De plus en plus lentement !
Avancer et avancer encore,
Pour qui, pour quoi au juste ?
Un pas, deux pas, trois,
Trois pas de plus vers la solitude,
Vers l’abandon et le néant,
Trois pas de plus vers l’arrivée
D’une course insensée,
Où les lauriers sont des couronnes,
Des couronnes somptuaires,
Des couronnes mortuaires.
Ô macabre parcours de la vieillesse
Qui paralyse au fil du temps
Tout ce qui vous portait,
Des membres aux rêves !
Un pas, deux pas, trois,
Encore un peut-être !
Un pas de plus, de plus…
Non ! Ses forces l’abandonnent
Il ne peut plus,
Il n’en peut plus,
Il ne veut plus!
Il n’y a plus rien à faire !
Pour lui, aujourd’hui,
C’était le dernier pas,
Le dernier avant le trépas.

 

 

© Catherine Gaillard-Sarron 06.10.00
Poème extrait du recueil « Les Dessous de la vie » 2002