Solitude

Poème

 

Solitude

Cette solitude infinie qui vous inonde et vous submerge vous laissant seul sur la berge…

Qui n’a jamais ressenti
Cette solitude infinie
Qui vous inonde et vous submerge
Vous laissant seul sur la berge,
Pauvre naufragé d’une société indifférente,
Robinson Crusoé condamné au silence !
Qui n’a jamais ressenti !
Quelquefois dans sa vie,
Cette impossibilité
Plus que l’incapacité,
À entrer en contact
À resserrer les plaques,
À percer les carapaces
À être face à face !

 

Ainsi que des bulles de savon,
Fragiles et délicates,
Se touchent et aussitôt éclatent,
Nos esprits, tels ces bulles de savon
Qui éclatent à l’instant de l’impact,
Fuient le choc et la peur du contact,
Se préservant ainsi de la fusion
Qui signifie leur destruction,
Mais se condamnent par cette vertu
À une solitude absolue !

 

© Catherine Gaillard-Sarron 11.06.18
Poème extrait du recueil La 3e Oreille, sept. 98. Publié dans Axolotl n° 20, avril 01 – Créé le 21.8.98  modifié le 11.6.2018