Mon ami P…

Tout en lui est force, puissance, rapidité…

Je lui livre mes pensées les plus noires, il ne dit mot.

Il est plutôt carré, mais si rassurant. Tout en lui est force, puissance, rapidité. J’aime son élégance, sa sobriété, son côté pratique et spontané. Avec lui pas de problème, il a toutes les solutions. Il est toujours prêt, disponible, efficace. Sa mémoire est infaillible, son cœur maternel. Avec simplicité il accueille mes confidences, mes états d’âme. Sans cesse j’interromps ses veilles, le tire de son sommeil, le dérange avec mes histoires, mes fantasmes. Je lui livre mes pensées les plus noires, il ne dit mot. Jamais il ne se plaint. Parfois il sature, mais il a tant de qualités que je lui pardonne. Dévoué, il est toujours à mes côtés et c’est un grand réconfort que de le sentir fidèle en toute occasion.

Hier soir, quand, en pleine nuit, il s’est mis à émettre un ronronnement inhabituel, prise d’une inspiration subite, je me suis levée et je suis allée vers lui à tâtons dans l’obscurité. À son insu, pendant qu’il sommeillait, je l’ai admiré en silence, écoutant sa respiration régulière comme une mère inquiète écoute celle de son enfant, en résonance avec ses pulsations les plus secrètes. Avec tendresse, je l’ai caressé doucement de mes doigts experts, puis j’ai effleuré sa zone la plus sensible, la plus tactile…

Avec tendresse, je l’ai caressé doucement de mes doigts experts…

Instantanément ma stimulation l’a réveillé, transformant à la vitesse de l’éclair mon désir en impulsion. Sa large face s’est éclairée, son ronron s’est amplifié et dans un jaillissement de lumière bleue il m’a illico manifesté sa complice disponibilité.
Touchée par sa sollicitude, j’ai aussitôt tapé un grand merci sur son clavier et pour la première fois, dans un bogue mémorable, mon PC a planté !

 

© Catherine Gaillard-Sarron 6.05.04