Mère originelle

Texte extrait du recueil “éMerveillement” 2012

 

Mère originelle

Comme au creux de ma mère au temps de ma naissance, je barbote en ton sein vibrant de ton murmure…

 

Ô mer originelle

Qui la vie enfanta

Me voilà revenue

Entre tes bras liquides

Revenue me couler

En tes eaux caressantes

 

Comme au creux de ma mère

Au temps de ma naissance

Je barbote en ton sein

Vibrant de ton murmure

À l’écoute du chant

Qui façonna le monde

À l’écoute du temps

Qui sans fin le cisèle…

 

Bercée par le roulis

Des vagues frémissantes

Qui la chair et la pierre

Continûment polissent

J’ondule et me dissous

Au cœur de cet amnios

Palpitant de concert

Avec l’éternité…

 

Ô mer originelle

Qui la vie enfanta

Me voilà revenue

Entre tes bras liquides

Chercher cette énergie

Fondatrice du monde

Qui pulse doucement

Et sans fin me recrée.

 

© Catherine Gaillard-Sarron 2012