Les larmes

Poème

 

Les larmes

Emportant pour un temps dans ces larmes amères, le chagrin, la misère que personne n’entend !

Elles ont jailli, salvatrices,
Délivrant à l’instant
L’émotion destructrice,
Diluant doucement
La souffrance invisible,
Le chagrin indicible,
Emportant pour un temps
Dans ces larmes amères,
Le chagrin, la misère
Que personne n’entend !

 

Quand les mots étranglés
Dans nos gorges serrées
Soudain se font souffrance
Instaurant le silence,
Il nous reste les larmes
Comme une ultime alarme,
Apaisant dans nos âmes
Par cette eau intérieure,
La brûlure de ces drames
Qu’on ne peut vivre ailleurs !

 

© Catherine Gaillard-Sarron 11.06.18
Poème extrait du recueil La 3e Oreille, sept. 98. Publié dans Axolotl n° 23, mai 02 – Créé le 9.09 modifié le 11.6.2018