Rester Hu-Main sur la Méduse

CATHERINE GAILLARD-SARRON

Poème inédit – Rester Hu-Main 

La Méduse.ch

Arrimer ma main à la tienne pour le meilleur et pour le pire et la tenir quoi qu’il advienne car en l’Hu-Main est l’avenir…

Dans ce monde où tout s’accélère
Ce monde où tout change et s’altère
Dans ce monde où pour s’imposer
Il faut être vu et gagner
Tenir ta main et oublier
Qu’en ce monde je ne suis rien
Tenir ta main et exister
Dans le nôtre grâce à ce lien
Face aux diktats d’indépendance
Aux injonctions de performances
Face aux réseaux et à Tinder
De notre époque les chimères
Sentir ta main et reconnaître
Que ce monde n’est pas pour moi
Sentir ta main et disparaître
Dans celui que tu crées pour moi

 

Entre le devoir de jouissance
Et la désolation des cœurs
Entre l’exigence du bonheur
Et nos multiples défaillances
Prendre ta main et la poser
Sur mon corps qui se donne à toi 
Prendre ma main et la poser
Sur ton corps qui se donne à moi 
Devant le culte de l’ego
Et la déshumanisation
Devant le sexe trois zéro
Et la ruine des relations
Maintenir ma main sur la tienne
En y mettant tout mon amour
La maintenir quoi qu’il advienne
En avançant au jour le jour
Face au progrès et aux robots
Qui demain chasseront l’humain
Face au travail et au chaos
Que provoquera son déclin
Prendre ta main et contempler
Ton âme danser dans tes yeux
Prendre ta main et mesurer
Combien l’être humain est précieux
Dans ce monde d’indifférence
De solitude et de souffrance
Dans ce monde d’intolérance
Où chacun se meurt en silence
Arrimer ma main à la tienne
Pour le meilleur et pour le pire
Et la tenir quoi qu’il advienne
Car en l’Hu-Main est l’avenir…

 

© Catherine Gaillard-Sarron 12.5.18