Allons voir si la rose…

CHF 25.00


Catherine Gaillard-Sarron

Octobre 2015 – 188 pages
ISBN : 978-2-9700942-4-1

Résumé

Ulrich, chimiste à la retraite, misanthrope, célibataire et passionné par la culture des roses ; Denise, maritorne vaniteuse qui écume les concours de beauté pour chats avec Arthur, son angora ! Félix, mari soumis qui se plie à toutes les exigences de Denise, son abominable épouse ! Il n’en faut pas plus pour déclencher les hostilités et faire planer un parfum de discorde sur le quartier de La Concorde…

 

Description

Dans un style fluide et maîtrisé l’auteure nous livre à la fois une image drôle et provocatrice des relations de voisinage. Servie par une indéniable vivacité et un humour noir plaisant, cette satire piquante au ton enjoué dépeint, avec un sens aigu de l’observation, l’engrenage ordinaire d’une guéguerre de quartier. Les protagonistes, délibérément caricaturaux, renforcent encore l’effet tragi-comique des comportements conduisant à de telles situations. Entre conversations badines, rumeurs, conspirations et réflexions socio-philosophiques, le drame se noue autour du félidé.

Un roman joyeusement féroce dans lequel, avec un subtil mélange d’espièglerie et de jubilation, l’auteure explore les failles de ses congénères et nous entraîne, inexorablement, vers la chute finale…

Plus d’informations sur le livre

Informations complémentaires

Poids 0.172 kg
Dimensions 18 × 22 × 1.35 cm

Commentaires

Anne 21.7.21
J’ai (enfin) eu le plaisir de lire votre livre, et j’ai bien aimé la manière dont vous utilisez l’humour noir et faites passer des messages très intéressants et importants. Bien sûr, je ne m’attendais pas à la fin terrible des deux affreux, ce qui m’a plu, et en même temps, on ne les rejette pas complètement. Rien n’est blanc ou noir (tout de même, le massacre des rosiers, quelle scène !).
J’ai vraiment passé un moment agréable et je dois avouer que lorsque je vois des dames plus que rondes je repense à votre livre… hem hem…
Merci encore pour ce beau cadeau !

Les Mille et une page ML – Cathy Le Gall le 25.7.19
Lorsque l’on m’a proposé ce roman en service presse, je ne savais pas du tout vers quoi je me dirigeais, le titre et la couverture ne laissaient aucun indice, maintenant que j’ai fini de le lire, je peux vous dire que ma lecture à été très bonne. Je ne vais rien vous révélez sur l’histoire tout est dans le résumé, mais ce que je peux vous dire, c’est que j’ai aimé ce que l’auteure m’a proposé, son écriture est très agréable, les personnages qu’elle nous présente sont hauts en couleur. Ce court roman est plein d’humour plutôt caustique, mais c’est ce que j’aime. Ce roman raconte ce que peuvent être certains conflits entre voisins, une satire qui m’a fait sourire bien souvent. Ce roman, se lit très vite, m’a fait passer un agréable moment de lecture.
Catherine Gaillard-Sarron est une auteure que je veux lire à nouveau cela est évident.

Pauline – Amazon 5.2.17
Belle découverte! Une jolie histoire avec un contenu exhaustif qui nous permet une remise en question à chaque page. Un vocabulaire qui en cultivera plus d’un et une fin rocambolesque…je recommande et remercie l’auteur pour cette belle découverte ! Bonne continuation et à bientôt !

Marlo 5.12.16
Chère Catherine, J’ai trouvé ton livre Allons voir si la rose excellent et je comprends qu’il est pressenti pour le succès. C’est bien ficelé et rondement mené jusqu’à la fin inattendue. J’ai beaucoup aimé la critique féroce de notre société qui ajoute du sérieux à l’histoire “mine de rien”, comme on dit. Tu devrais continuer dans la même veine afin de te créer un public petit à petit, comme tu l’as déjà pour la poésie, mais plus large, ce que permet le roman.
Je te souhaite de tout cœur plein succès! Et me réjouis de découvrir ton prochain livre

Une lectrice Anny Blasi – Amazon 6.11.16
Ce roman m’a permis de passer d’agréables moments, car chaque page apporte une information qui conduit, tout en ménageant le suspense, jusqu’au dénouement final. Le vocabulaire est très recherché. Les mots sont maniés avec une aisance remarquable. Tous ces éléments conduisent à faire de ce livre un excellent roman. Je peux qualifier madame Gaillard Sarron de très bonne écrivaine.

Client Amazon 3.11.16
Attachant Tout à fait attachant, ce roman se lit d’un trait… avec délectation. L’humour n’enlève rien aux péripéties de l’affaire. Délicat et relevé…

Fabien Musolino 3.11.16
Une fin pas prévisible du tout! Excellente écriture, comme toujours avec un vocabulaire de choix.
Une histoire à l’anglaise tout en douceur mais qui reste captivante du début à la fin.
Tout au long du récit, on s’imagine des choses qui en fait n’arriveront jamais.
L’auteure nous gratifie de belles surprises et c’est avec plaisir que l’on découvre les aventures de personnages hauts en couleur.
Sarcastique, caustique parfois mais toujours dans la classe, drôle par moment, triste aussi, ce livre est un excellent ouvrage pour nous rappeler que d’infime détails peuvent changer une vie.
Bravo Catherine!

Chantal – Amazon 3.11.16
Incroyable mais tellement vrai ce roman! Un livre qui ne se lâche pas, qui nous emporte entre drôlerie et réflexion profonde sur nous-mêmes, nos rapports humains, animaux, végétaux, un monde de relations qui nous échappe la plupart du temps. Un style enlevé, une des rares lectures qui surprend le lecteur à s’entendre éclater de rire – ce qui n’est pas si courant – puis à réfléchir… Je n’ai pas encore tout décodé mais j’ai partagé ce livre avec voisins et amis qui comme moi ont été enthousiasmés par son originalité fantastique. Humour et profondeur, gaieté et cynisme, regard sur la vie sous forme de roman, on aime ! A lire et relire par tous et à tout moment !

Mellone – Amazon 3.11.16
Allez-y! Ce bouquin n’est pas un recueil d’horticulture,ni une suite au poème de Ronsard ; Et je me garderai bien d’en dévoiler l’intrigue mais je vais quand même vous mettre un peu au parfum. Sachez que rue de la Concorde on ne voit pas la vie en rose…

Jean-Marie Tchapchet 25.10.15
J’ai lu ˝Allons voir si la rose˝ avec beaucoup de plaisir et de concentration. Pour un premier roman, c’est un chef d’œuvre. Avec beaucoup de softness, tes quatre personnages dont Arthur le chat, vivent l’intrigue avec beaucoup de naturel et arrivent à refléter les comportements et les sentiments des humains dans la diversité de leurs manifestations : amour, violence, jalousie, couple, lâcheté, cruauté, etc.
Ayant lu beaucoup de tes poèmes et aussi eu des échanges avec toi, puis-je dire que ˝Allons voir si la rose …˝ est quelque part un ˝Manifeste˝ ? Ton manifeste ? Je suggère que tu poursuives son écriture dans une série. Très amicalement.

Christian Campiche 17.06.16
Les lectures de la Méduse – « Allons voir si la Rose », le crime parfait mis en scène par Catherine Gaillard-Sarron Dans son roman « Allons voir si la Rose », la romancière vaudoise Catherine Gaillard Sarron met en scène un crime parfait. Un drame de la petite bourgeoisie qui n’exclut pas des touches d’humour pince-sans-rire. Ainsi qu’une vision critique de l’environnement médiatique, comme l’atteste cet extrait que nous publions. Réd. Lire l’extrait sur la Méduse.ch

Elena 07.06.16
Coucou Catherine, ça fait un moment que j’ai fini ton livre et, je n’ai pas réussi à t’écrire plus tôt… J’ai adoré, tu as beaucoup d’humour ! j’ai beaucoup ri ! et je l’ai prêté à deux copines de randonnée et, elles aussi ont aimé ton style ! Félicitations ! il faut continuer ! grosses bises, amitiés

Jean-Marie Leclercq 7.6.16
Nos destinées de voisinage sont-elles libres? De quel poids pèsent les hostilités, les convictions, les valeurs pour faire planer la discorde entre les individus lorsque la vengeance donne lieu à une imagination morbide ? Catherine Gaillard Sarron observe le stupéfiant voyage du couple Denise/ Félix, ses ravissements et ses dépressions, ses défenses et ses décompositions. Elle retrouve les mots des conspirations de Ulrich et ceux de la querelle avec des congénères ! Sans fard ni complaisance, Catherine excelle à créer des atmosphères pleines de tourments et de questions insidieuses qui peuplent nos vies si ordinaires.

Billet de Daniel Fattore 24.11.15
Quand les querelles de voisinage sont le premier poison du vivre-ensemble…

Dans son premier roman, intitulé “Allons voir si la rose…”, Catherine Gaillard-Sarron installe une bisbille entre monomaniaques, et s’amuse à décortiquer avec un certain bonheur la psychologie et les très humaines faiblesses de de ses personnages
Le début paraîtra certes peu percutant au lecteur, l’auteur ayant choisi d’installer doucement son intrigue en présentant le personnage de Stramer. Mais il sera utile d’aller au-delà de cette impression pour arriver à un final bien éclatant, mené tambour battant, qui amène son lot de morts pleins de caractère au terme d’un ouvrage qui sait se faire à la fois cocasse, piquant et intelligent: si l’on sourit à certaines outrances, on se surprend aussi à réfléchir ou à s’interroger au détour d’une phrase, d’une page de ce livre aux allures de faux journal.

Jacqueline Thévoz le 22.10.15
“Une merveille ce nouvel ouvrage de Catherine Gaillard-Sarron,
et une charmante édition de ce roman passionnant et si bien écrit, avec personnages superbement campés et un sujet en or.
Rue de la Concorde se côtoient, non sans frictions, des êtres hauts en couleurs : un retraité cultivateur de roses, une habituée des concours de beauté pour chats, qui, ayant déjà asservi son époux, déclenche une guerre de quartiers…Mais l’on n’en dira pas plus : je vous laisse le plaisir – qui sera grand ! – de la découverte du… pot aux roses…”