patience

 

Poème inédit

Qu’il est long le chemin pour se tendre la main, long le chemin de croix de la confiance en soi.

Qu’il est long le chemin

Pour se connaître enfin,

Qu’il est long le chemin

Pour devenir soi-même,

Pour s’offrir la tendresse

Qu’on attendait en vain,

Pour chasser la tristesse

Des petits matins blêmes.

 

Qu’il est long le chemin

Face aux imperfections,

Longue l’acceptation

Malgré la compassion.

Qu’il est long le chemin

Pour se tendre la main,

Long le chemin de croix

De la confiance en soi.

 

Qu’il est long le chemin

Pour se connaître enfin,

Pour chasser de son cœur

Les germes du malheur.

Qu’il est long le chemin

Pour apprécier de vivre,

Pour se sentir humain

Et choisir d’être libre.

Qu’il est long ce chemin

Et si bref à la fois,

Pour apprendre à s’aimer

Et s’accepter soi-même,

Pour se donner le droit,

Dans sa fragilité,

De croire aux lendemains

Et d’oser dire je t’aime.

 

Il est long il est court

Le chemin de la vie,

Changeant et imparfait,

Comme nous le sommes aussi,

Il est long il est court

Et semé de soucis,

Mais il y a l’amour

Qui tous les nœuds défait,

L’amour comme un recours

Qui les cœurs pacifient,

 

Un amour salvateur

Accessible à chacun

Qui pareil au soleil

Éclaire nos matins

Et mène à un éveil,

Pour tous, libérateur.

 

© Catherine Gaillard-Sarron 4.2.24