Ma poésie

Ma poésie est la somme de ce que suis…

Ma poésie est simple. Elle est le fruit de mon expérience personnelle et n’a pas la prétention de rivaliser avec les poètes enseignés à l’école.

Elle est simplement la somme de ce que je suis. Le moyen d’expression qui me convient le mieux pour dire ce que j’éprouve. Elle m’aide à clarifier mes émotions, à me comprendre et à comprendre le monde. Elle est mon instrument de création pour exister au monde. L’instrument qui me permet de faire apparaitre ce qui est caché, invisible, mais que je sens tout autour de moi et au plus profond de moi. Elle est le véhicule qui transporte mes émotions, le voile qui révèle la forme, le langage de prédilection qui me permet de dire ce qui me touche le plus : l’Amour, la Beauté du monde…

La poésie est une relation intérieure entre soi et le monde qui mène bien au-delà. Peut-être est-elle même une voie pour tenter d’accéder à la Source de toute chose. Elle ne peut donc qu’être aventure, personnelle et intime.

La poésie est avant tout un état d’âme, une disposition d’esprit, une façon d’être au monde.

Sensible, perméable, poreux, à l’écoute du vent, de l’eau qui ruisselle ou des feuilles qui bruissent, le poète se laisse pénétrer, imprégner par tout ce qui l’entoure. Filtre, éponge, médium, il absorbe, retransmet et redonne sous formes d’émotions, d’images et de métaphores ce qu’il a vu, perçu, entendu et ressenti.

Il participe de la vie même. Il en témoigne.

Au fond, peut-être est-ce cela la poésie…

© Catherine Gaillard-Sarron 24.03.10