La reine des bois

Poème extrait du recueil Notre Dame Nature 2015

La reine des bois

Morille je te rends grâce pour ta beauté sauvage
Ton art du camouflage, ta finesse et ta classe,
Je loue ta faculté à te dissimuler
À sans fin déjouer les adeptes obstinés
 
Je bénis ta présence au cœur de nos sous-bois
Qui ravit tous mes sens et me laisse sans voix
Je prise ton odeur et ton grain velouté
Ta chair et ta saveur encore inégalées
 
Morille je te rends grâce pour ta belle noblesse
Ta robe de princesse et ta vie si fugace 
J’aime ton pied altier et ta coiffe conique
Ton délicat maillé et tes teintes uniques
 
Plus qu’une morilleuse je suis une amoureuse
Éperdue de passion dès que vient ta saison
Tu es si désirable quand ton chapeau pointu
Un peu inattendu pointe sous un érable 
 
Devant toi je m’émeus comme un enfant heureux
Quand au pied d’un sapin je te découvre enfin ;
Morille je te rends grâce pour ta quête tenace
Qui m’apprend la patience et ouvre ma conscience
 
Pour la magie soudaine d’une belle cueillette
Qui met mon cœur en fête et fait de toi ma reine
Pour ce don merveilleux offert aux plus fervents
Ce sylvestre présent tissé de mystérieux
 
Ce miracle boisé au parfum délectable
Ce champignon princier digne des grandes tables ;
Morille tu es la reine des forêts et des plaines
Mystifiant au printemps tes nombreux prétendants
 
Pour toi ils s’agenouillent transis par ta splendeur
Te poursuivent des heures pour revenir bredouilles
Ils te cherchent assidus sur le bord des talus
Traquent les conifères où parfois tu prospères
 
Morille te rendre grâce
Du mois de mars aux saints de glace !
Tu es pour moi la reine des hôtes de ces bois
Tu seras pour mes hôtes la reine de mes plats !

© Catherine Gaillard-Sarron 8.5.14